accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   


 

Nombre de connectés : 2
Aujourd'hui : 53
Total : 2913340
depuis le 15/09/2001



 

Localisation

  place Charles de Gaulle, Paris 8e

plan place de l'Étoile

L'Arc de Triomphe est situé à 2,2 km au nord-ouest de la place de la Concorde, à l'extrémité de l'avenue des Champs-Élysées.
La place Charles de Gaulle, anciennement place de l'Étoile, forme un rond-point donnant accès à 12 avenues.
Certaines d'entre elles portent le nom de victoires napoléoniennes (Wagram, Iéna, Friedland), d'illustres généraux de l'Empire (Marceau, Hoche, Carnot) et de la Grande Armée.

L'Arc est recouvert de 4 bas-reliefs :

- le Triomphe de 1810 par Jean-Pierre Cortot
- la Résistance de 1814 par Antoine Étex
- la Paix par Antoine Étex
- le Départ des Volontaires de 1792 (dit La Marseillaise) par François Rude

Il mesure 50 m de haut et 45 m de large.










Quelques dates
haut

1667


Lien vers l'histoire du palais et du jardin des Tuileries

Le Palais des Tuileries s'agrémente d'un vaste parc champêtre qui s'étend jusqu'à la colline de Chaillot.
Le Nôtre, chargé des travaux, exécute alors un vaste ensemble d'avenues.
Ces dernières sont bordées de plantations, au milieu desquelles les parisiens peuvent se promener.

André Le Nôtre  Jean-Baptistecolbert  le marquis de Marigny

1694
La grande avenue nouvellement créée prend le nom de Champs-Élysées, en référence à la mythologie grecque.
Initiée par Colbert, la supervision des travaux revient ensuite au Marquis de Marigny.
Il fait intégralement replanter les promenades déjà existantes.

milieu XVIIIe
Les autorités cherchent à aménager le vaste espace situé en haut des Champs-Élysées, sur lequel débouchent 5 rues.

fin XVIIIe - moitié XIXe
Les Champs-Élysées gardent le même visage.
La place de l'Étoile n'est encore qu'un terre-plein.

1806
Napoléon Bonaparte (1769-1821) décide finalement du sort de la place de l'Étoile.
Couvert de gloire après la bataille d'Austerlitz, il décide d'y faire élever, un monument dédié à l'Armée Impériale.
Le bâtiment doit prendre la forme d'un Arc de Triomphe, allusion à son génie militaire et à l'Antiquité.

Mais suite à la chute de l'Empire et à la Restauration Monarchique, les travaux sont suspendus.

la Bataille d'Austerlitz
- La Bataille d'Austerlitz - François Pascal Simon

1825
Reprise des travaux.

1825
Fin des travaux.
Louis-Philippe (1773-1850) inaugure l'Arc-de-Triomphe.

15 décembre 1840
Lors de la cérémonie du transfert des cendres de Napoléon, le cortège passe sous l'Arc-de-Triomphe.

15 décembre 1840

Napoléon  Louis-Philippe  Victor Hugo

Voir Napoléon et le Louvre Napoléon et le Louvre

22 mai 1885
Le corps de Victor Hugo (1802-85) est veillé toute la nuit sous l'édifice, avant d'être enterré au Panthéon.

l'Arc de Triomphe en 1852

14 juillet 1919
Les troupes victorieuses défilent sous l'édifice.

11 novembre 1920
Le corps d'un soldat inconnu, victime de la 1ère Guerre Mondiale y est inhumé.

1923
Désormais, la flamme du souvenir , dédiée à la mémoire des soldats tombés durant la Grande Guerre brûle dans son enceinte.

19 août 1944
Lors de la libération de Paris, le Général de Gaulle descend les Champs-Élysées en liesse.

Août 1944, le général De Gaulle

13 novembre 1970
La place de l'Étoile devient officiellement la place Charles de Gaulle.

place Charles de Gaulle

Au fil des ans, l'Arc de Triomphe a retrouvé sa vocation première, en devenant un symbole de patriotisme.
Depuis de Gaulle, chaque année, l'Arc de Triomphe est le passage obligé de toutes les grandes manifestations républicaines, comme le 14 juillet.

La flamme du souvenir est ranimée tous les jours à 18h30.

Quelques détails
haut

- Le Départ des Volontaires de 1792 (dit La Marseillaise la Marseillaise) - François Rude
la Marseillaise

François Rude

Naissance : 4 janvier 1784 à Dijon (Côte d'Or, 21)
Décès : 3 novembre 1855 à Paris

Sculpteur français, dont le père est forgeron, il obtient le prix de Rome en 1812.

À la Restauration, il suit son protecteur républicain et bonapartiste, le Dijonnais Louis Frémiet à Bruxelles et y reste une douzaine d'années.
Là, il travaille pour l'architecte Van der Straeten et réalise notamment des bas-reliefs pour le palais de Tervueren.
En 1821, il épouse Sophie Frémiet, la fille de Louis Frémiet.

François Rude  Sophie Fremiet

En 1827, il revient à Paris.
Il présente au Salon de 1828 "Mercure rattachant sa talonnière" et à celui de 1833 "le Petit pêcheur napolitain" qui lui font remporter un succès considérable et font sa notoriété.

Mercure rattachant ses talonnières  tombe de François Rude, cimetière Montparnasse

Il obtient la commande d'un haut-relief pour l'Arc de Triomphe de la place de l'Étoile à Paris, "Le Départ des volontaires de 1792".
Inaugurée en 1836, elle devient "La Marseillaise", la plus célèbre de ses œuvres.

- Le Triomphe de 1810 - Jean-Pierre Cortot
le Triomphe de 1810

Jean-Pierre Cortot

Naissance : 20 août 1787 à Paris
Décès : 12 août 1843 à Paris

Jean-Pierre Cortot  Dominique Ingres

Sculpteur français qui, dès l'âge de 13 ans, fréquente l'atelier du sculpteur Charles Bridan (1730-1808).
En 1809, il remporte le Grand Prix de Sculpture de l'École des Beaux-Arts de Paris (ou Prix de Rome).

De 1810 à 1813, il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome à la Villa Médicis et y fait la rencontre du peintre Dominique Ingres (1780-1867).
De retour à Paris, il expose au Salon jusqu'en 1840.
En 1822, le plâtre du "Soldat de Marathon annonçant la victoire" assoit définitivement sa réputation et l'État lui en commande la traduction en marbre.

Soldat de Marathon annonçant la Victoire par Jean-Pierre Cortot

Élu membre de l'Institut en 1825, il succède à Louis Dupaty comme professeur à l'École Royale des Beaux-Arts.
En 1841, il est fait officier de la Légion d'honneur.

- La Résistance de 1814 - Antoine Étex
la Résistance de 1814 par Antoine Étex

Antoine Étex

Naissance : 20 mars 1808 à Paris
Décès : 14 juillet 1888 à Chaville (Hauts-de-Seine, 92)

Antoine Étex  James Pradier

Artiste-peintre et sculpteur académique français, il étudie tour à tour la sculpture sous la direction de Dupaty et James Pradier (1792-1852), la peinture à l'école d'Ingres, et, plus tard, l'architecture sous M. Duban.

En 1833, il réalise pour le Salon de 1833 un groupe colossal, "Caïn et sa race maudits de Dieu", qui obtient un très grand succès et est considéré souvent comme son œuvre la plus remarquable.

Sur les faces intérieures des petites arcades sont gravés les noms des personnalités de la Révolution et de l'Empire.

6 bas-reliefs sont gravés sur les 4 faces de l'arc retraçant des scènes de la révolution et de l'Empire, dont :

- La Bataille d'Aboukir - Bernard Gabriel Seurre (1795-1867)
la Bataille d'Aboukir

La flamme du soldat inconnu
haut

Sous l'arc se trouve la tombe du soldat inconnu où il est écrit :
"Ici repose un soldat français mort pour la Patrie - 1814-18"

Elle contient les restes d'un soldat tué au combat et dont le nom est inconnu.










Vues de l'Arc de Triomphe
haut

avenue Foch

la Défense

la Tour Eiffel
Lien sur la Tour Eiffel la Tour Eiffel

avenue des Champs-Élysées



la Tour Montparnasse
Sorties

- AIGUES-MORTES -
Carte d'identité carte d'identité d'Aigues-Mortes
Visites visiter Aigues-Mortes
Histoire histoire d'Aigues-Mortes
Cité médiévale cité médiévale d'Aigues-Mortes
Restaurants manger à Aigues-Mortes
Photos photos d'Aigues-Mortes
Spécialités spécialités d'Aigues-Mortes

- BIARRITZ -
Carte d'identité carte d'identité de Biarritz
Visites visiter Biarritz
Histoire histoire de Biarritz
Pays basque pays basque
Dates quelques dates du pays basque
Restaurants manger à Biarritz
Photos photos de Biarritz
Spécialités spécialités de Biarritz

- CARCASSONNE -
Carte d'identité carte d'identité de Carcassonne
Visites visiter Carcassonne
Histoire histoire de Carcassonne
La Cité cité de Carcassonne
Restaurants manger à Carcassonne
Spécialités spécialités de Carcassonne
Photos photos de Carcassonne
Saint-Nazaire basilique Saint Nazaire de Carcassonne

- DEAUVILLE -
Carte d'identité carte d'identité de Deauville
Visites visiter Deauville
Restaurants manger à Deauville
Histoire histoire de Deauville
Photos photos Deauville

- MARSEILLE -
Carte d'identité carte d'identité de Marseille
Visites visiter Marseille
Restaurants manger à Marseille
Histoire histoire de Marseille
Photos photos Marseille

- PARIS -
Carte d'identité carte d'identité de Paris
Histoire histoire de Paris
Monuments monuments de Paris
Musées musées de Paris
Parcs parcs de Paris
Places places de Paris

Thèmes Paris par thèmes
Biographies biographies

- TOULOUSE -
Carte d'identité carte d'identité de Toulouse
Visites visiter Toulouse
Informations informations sur Toulouse
Photos photos de Toulouse
Personnalités personnalités
Restaurants manger à Toulouse
Loisirs

Voyages voyages
France France
Jeux vidéo jeux video
Paris Info
mairie de Paris
Cityvox
Office du Tourisme et des Congrés de Paris
Paris live
CCIP - Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris
Disneyland Paris
site officiel du tourisme Paris Île-de-France - PIDF
Vélib Paris
centre des monuments nationaux
André Le Nôtre
charles-de-gaulle.org
Napoléon.org
Somme 14-18
seconde-guerre.com
 
 
 
Mise à jour : 06-Mai-2010 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010