accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   


 

Nombre de connectés : 1
Aujourd'hui : 70
Total : 2864793
depuis le 15/09/2001



 



Histoire

Au tout début

Une 1ère église est bâtie au Ve siècle, sous le règne de Théodoric IerBIOGRAPHIE (? - 451)
-----------------------------------------------------------------------------
Véritable fondateur de la monarchie wisigothique, il établit sa capitale à Toulouse (Haute-Garonne, 31).
Il succède à Wallia, roi des Wisigoths de 415 à 418.

Il fait 3 fois la guerre aux Romains, de 425 à 436, mais ne peut réussir à s'emparer d'Arles (Bouches du Rhône, 13), ni de Narbonne (Aude, 11).
ll a 6 enfants dont :
- Thorismond, roi des Wisigoths (451-453), mort assassiné par
  son frère Théodoric
- Théodoric II, roi des Wisigoths (453-466), mort assassiné
- Euric (420-484), roi des Wisigoths
- Frédéric, mort en 463

Il meurt à la bataille des champs Catalauniques, en combattant le roi des Huns Attila (406-453) aux côtés du sénateur et généralissime des légions romaines Aetius (v.395-454).

À Poix (Marne, 51), il existe un tumulus dit "Tombe de Théodoric" que la légende désigne comme le tombeau de Théodoric Ier.

bataille des champs Catalauniques



Bataille qui se déroule en 451 près de Troyes, dans les plaines de Champagne entourant Châlons-en-Champagne, au cours de laquelle les Huns menés par Attila sont battus et repoussés par le romain Aetius avec l'appui des Wisigoths d'Aquitaine, des Burgondes (peuple barbare), des Alains et des Francs dont le chef est Clovis (465-511).
L'avenir de Rome dépend de 2 chefs de guerre exceptionnels et qui sont aussi 2 grands hommes politiques : l'un est roi ; l'autre en remplit les fonctions. Attila, le formidable chef oriental, veut vaincre Rome et Aetius, "le Dernier Romain", veut la sauver.

, roi des Wisigoths.

L'église romane

Située dans la partie Sud de la Cité, cette église est remplacée au XIIe siècle par un édifice roman.
Le Pape Urbain II s'arrête à Carcassonne le 11 juin 1096 où il bénit les matériaux destinés à la construction de la nouvelle église, celle-ci composée d'une nef avec 2 collatéraux, d'une abside à 3 chapelle et d'un transept débordant.
Le nef romane présente une disposition adoptée fréquemment dans les églises du Bas-Languedoc.

La cathédrale gothique

En 1269, Carcassonne devient possession royale au temps des Cathares.
Saint-Louis concède à l'évêque de Carcassonne, 2 cannes de la rue joignant l'église pour en réparer ou plus sûrement en fonder le chevet.
L'évêque Bernard de Capendu et les chanoines de la cathédrale obtiennent l'autorisation d'élargir l'édifice.
Ils commencent alors les travaux du transept et d'un nouveau chœur gothiqueARCHITECTURE
-----------------------------------------------------------------------------
L'architecture gothique est un style architectural de la 2nde partie du Moyen-Âge en Europe occidentale.
Déterminé par l'idée de raison, par l'amour mystique et par l'observation de la matière, l'art gothique, jouant des effets de lumière et des éléments décoratifs, substitue les vides aux pleins de l'art roman et, miroir de l'âme et du monde, apparaît comme un éblouissant jeu de volumes.

4 phases chronologiques :

- le gothique de transition, 1130-1230
- le gothique de base, XIIIe siècle
- le gothique rayonnant, XIVe siècle
- le gothique flamboyant, XVe siècle.

Le style gothique se reconnaît par :

- la forme des ouvertures (partie supérieure en ogive)
- des édifices à la fois hauts et fins
- des flèches souvent pointues et ciselées
- un transept nettement développé
- des vitraux nombreux et colorés représentant des scènes très
  complètes des évangiles
- la présence de rosaces dans les cathédrales
- des statues colonnes contre les murs à l'extérieur.

- Caractéristiques de l'art gothique -

shéma de l'art gothique
.
Ces travaux durent jusqu'à l'épiscopat de Pierre de Rochefort (1300-22). L'architecte du Nord est chargé de diriger les travaux, destinés à remplacer l'église romane par une église de style gothique plus grande.
Une bonne partie de la 1ère église est détruite excepté la nef, faute de crédits.

Au XIXe siècle, en 1844, l'architecte Eugène Viollet-le-DucBIOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 27 janvier 1814 à Paris
Décès : 17 septembre 1889 à Lausanne (Suisse)
Nom entier : Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc

Architecte français, connu surtout pour ses restaurations de constructions médiévales.
Il naît au sein d'une famille de la bourgeoisie aisée et cultivée.
Son père est un haut fonctionnaire de la Restauration, puis de la Monarchie de Juillet et son oncle est le peintre Delescluze.
Sa jeunesse se passe au sein des milieux romantiques parisiens où ses amis d'adolescence sont l'écrivain Charles Augustin Sainte-Beuve (1804-69) et Prosper Mérimée (1803-70).
Le "Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle" (10 volumes 1854-68) et le "Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carolingienne à la Renaissance" (1858-70) deviennent des références incontournables.
Il démontre que l'architecture gothique est la manière la plus efficace de bâtir des églises en pierre en maximisant la hauteur et la luminosité.

Le 3 mai 1834, il épouse Élisabeth Tempier et ont un fils, Eugène.

Durant le siège de Paris (1870-71), nommé lieutenant-colonel de la légion auxiliaire du génie, il apporte une aide à la défense de la ville.
En 1874, il démissionne de ses charges officielles et est élu conseiller municipal du IXe arrondissement de Paris, s'attachant pendant son mandat au problème de l'enseignement des disciplines artistiques.
Il meurt à 65 ans dans sa villa de Suisse.

Eugène Viollet-le-Duc Charles Augustin Sainte-Beuve Prosper Mérimée
est chargé des la restauration de la basilique Saint-Nazaire et effectue des rénovations transformant l'extérieur et mélangeant les 2 styles, roman et gothique.




Composition
haut


Longueur totale
Longueur des transepts
Largeur des 3 nefs ensemble
48,50 m
34 m
16 m


Bouger le curseur à l'intérieur de l'image : vision en 360°

XIe et XIIe siècles : la nef romane
-

la voûte de la nef

-

elle est composée de 6 travées.

-

elle est éclairée à l'origine que par d'étroites fenêtres percées dans les murs des collatéraux ainsi que par des petits occuli ouverts dans le mur ouest.

1269 à 1330 : un transept et un chœur
La largeur est de 36 m dont chaque bras est composé de 3 travées rectangulaires terminées à l'est par 3 chapelles à chevet plat.
Le chœur est bien caractéristique de l'architecture gothique, avec de hautes et larges ouvertures, des gargouilles, des innombrables têtes d'hommes et d'animaux fabuleux.

Au XVIIe siècle, l'évêque Louis Joseph de GrignanBIOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 1650 à Grignan (Drôme, 26)
Décès : 1er mars 1722 à Carcasonne
Nom entier : Louis-Joseph Adhémar de Monteil de Grignan

, influencé par le modèle italien, fait mettre en place un chœur "à la romaine" avec un autel en marbre, entouré de grilles en fer forgé portant ses armoiries.

XIVe siècle : des chapelles dont les verrières datent du XVIIe siècle.

Accolée au chœur, la Chapelle de Radulphe, est elle aussi gothique.

-

la Chapelle de Radulphe et son tombeau :
Construite en 1259 par l'évêque Guillaume Radulphe (1255-66) ou Guilhèm Razouls issu d'une famille de serfs, elle se situe en contrebas de la basilique, au niveau de l'ancienne cathédrale romane, dans la chapelle sud.
À l'origine, la chapelle sert à l'infirmerie des chanoines.
En 1839, le tombeau de RadulphePHOTOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
est découvert par l'historien et journaliste Jean-Pierre Cros-MayrevieilleBIOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 31 août 1810 à Carcassonne
Décès : 16 octobre 1876 à Narbonne

Vers 1835, il est le seul homme se passionne pour la cité.
Pour lui la cité est, autant qu'un vestige historique, un lieu de la mémoire personnelle. Né à la Trivalle, au pied de la citadelle, il rappelle dans des notes autobiographiques, son émotion "à la vue de l'ancienne Barbacane que l'on démolissait alors pour construire une filature".

En 1841, grâce à sa découverte du tombeau de Guillaume Radulphe, il réussit à faire classer la cathédrale Saint-Nazaire.
Nommé inspecteur des Monuments Historiques, il mène une campagne acharnée pour que les remparts soient, à leur tour, l'objet de mesures conservatoires.
C'est grâce à lui que les travaux de restauration sont entrepris.
Il est le 1er sauveur reconnu et incontesté de la cité.

.

Le tombeau est à la verticale, contre la paroi Est.
Sur le mur occidental, l'évêque est représenté debout grandeur nature sur le sarcophage, celui-ci représentant la mort et la cérémonie des funérailles.
Son effigie se détache en demi-relief d'une niche.
Revêtu de ses ornements, il tient sa crosseDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
Partie recourbée d'un bâton pastoral d'évêque, appelé aussi crosse abbatiale.

, dont la voluteDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
Motif d'ornementation

Synonymes : enroulement, spirale.
manque, et bénit de la main droite.
Au-dessous, sous une frise de feuillage, 3 lignes donnent des renseignements sur la mort de l'évêque et font l'éloge de sa grande charité.
La partie inférieure du sarcophage représente en relief la cérémonie des funérailles avec l'absouteDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
Prière terminant l'office de sépulture devant le cercueil.
et le cortège de 12 chanoines qui entourent le lit du défunt.
Un évêque asperge le corps et une femme prie pendant que l'âme du défunt s'élève vers les cieux.
Dans la partie gauche du monument, un petit ange caché est sculpté riant aux éclats.

tombe de Guillaume Radulphe, basilique Saint-Nazaire, Carcassonne

Début du XIVe siècle : la Rosace sud du transept gothique
Elle comporte les armes de l'évêque Pierre de Rochefort (1300-21).
Avec de couleurs plus claires que la rosace nord, il est possible de reconnaître Pierre avec les clefs du Ciel et de la Terre, et Paul avec son glaive.

rosace, basilique Saint-Nazaire, Carcassonne

1680-1688 : l'orgue
En 1637, l'évêque Vitalis de Lestang (1621-52) fait don à l'église d'un orgue par Crespin Verniole.






Sorties

- AIGUES-MORTES -
Carte d'identité carte d'identité d'Aigues-Mortes
Visites visiter Aigues-Mortes
Histoire histoire d'Aigues-Mortes
Cité médiévale cité médiévale d'Aigues-Mortes
Restaurants manger à Aigues-Mortes
Photos photos d'Aigues-Mortes
Spécialités spécialités d'Aigues-Mortes

- BIARRITZ -
Carte d'identité carte d'identité de Biarritz
Visites visiter Biarritz
Histoire histoire de Biarritz
Pays basque pays basque
Dates quelques dates du pays basque
Restaurants manger à Biarritz
Photos photos de Biarritz
Spécialités spécialités de Biarritz

- CARCASSONNE -
Carte d'identité carte d'identité de Carcassonne
Visites visiter Carcassonne
Histoire histoire de Carcassonne
La Cité cité de Carcassonne
Restaurants manger à Carcassonne
Spécialités spécialités de Carcassonne
Photos photos de Carcassonne
Saint-Nazaire basilique Saint Nazaire de Carcassonne

- DEAUVILLE -
Carte d'identité carte d'identité de Deauville
Visites visiter Deauville
Restaurants manger à Deauville
Histoire histoire de Deauville
Photos photos Deauville

- MARSEILLE -
Carte d'identité carte d'identité de Marseille
Visites visiter Marseille
Restaurants manger à Marseille
Histoire histoire de Marseille
Photos photos Marseille

- PARIS -
Carte d'identité carte d'identité de Paris
Histoire histoire de Paris
Monuments monuments de Paris
Musées musées de Paris
Parcs parcs de Paris
Places places de Paris

Thèmes Paris par thèmes
Biographies biographies

- TOULOUSE -
Carte d'identité carte d'identité de Toulouse
Visites visiter Toulouse
Informations informations sur Toulouse
Photos photos de Toulouse
Personnalités personnalités
Restaurants manger à Toulouse
Loisirs

Voyages voyages
France France
Jeux vidéo jeux video
comité régional du tourisme Languedoc Roussillon
région Languedoc Roussillon
conseil général de l'Aude
chambre de commerce et d'industrie de Carcassonne
Carcassonne
Grignan
 
 
 
Mise à jour : 10-Jui-2010 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010