accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   


 

Nombre de connectés : 2
Aujourd'hui : 60
Total : 2855373
depuis le 15/09/2001



 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Québec est responsable de la sélection des travailleurs qui souhaitent s'établir sur son territoire et qui se destinent au marché du travail.
Le Canada est responsable de leur admission.
Le Québec tient à préserver et à promouvoir sa langue officielle : le français.

Pour entamer des procédures d'immigration, il faut tout d'abord choisir où vivre au Canada.
Il existe 2 services d'immigration :

- le gouvernement du Canada portail du gouvernement du Canada
- le gouvernement du Québec portail du gouvernement du Québec

Évidement, il est possible de faire les démarches auprès des services d'immigration de l'ambassade canadienne la plus proche et décider de vivre au Québec qui est une province du Canada.
En passant par les services d'immigration québécois, il est aussi possible de décider de s'installer au Canada, ailleurs qu'au Québec, comme par exemple en Colombie-Britannique.

Coordonnées

Québec
Canada
adresse
Service d'immigration du Québec
Délégation générale du Québec
87-89, rue La Boétie
75008 Paris
FRANCE
Ambassade du Canada
Service d'immigration
35 avenue Montaigne
75008 Paris
FRANCE
téléphone
01 53 93 45 45
01 44 43 29 16
email
siq.paris@mri.gouv.qc.ca
paris_webmaster@international.gc.ca

Étape 1

En habitant proche de Paris Paris, nous avons eu l'opportunité d'aller suivre des réunions d'information sur le Québec, animée par un représentant de la Délégation générale du Québec qui aborde la vie politique, économique et culturelle du Québec mais également du Canada.
Le statut des nouveaux immigrants est également évoqué.

Il faut savoir qu'il en rajoute un peu en disant que c'est facile de trouver du travail au Québec en tant qu'immigrant.
Ce n'est pas vrai, il faut commencer au bas de l'échelle et nos diplômes français n'ont aucune valeur sauf si nous payons pour avoir une sorte d'équivalence, et encore ... !
Par la suite, si l'immigrant montre qu'il est compétent, il montera vite dans la hiérarchie.
De plus, il est bon de dire qu'aucun contrat de travail est signé, juste les feuilles de salaire prouvent l'embauche dans une entreprise.
Ce qui permet à l'employeur de congédier le travailleur quand il veut (enfin faut quand même une bonne raison !) et sans préavis.

Profil idéal du travailleur permanent

    - être âgé de 23 à 35 ans
    - excellente maîtrise du français
      (la connaissance de l'anglais est un atout utile, souvent nécessaire au Québec)
    - posséder une bonne formation et de bonnes compétences professionnelles
    - faire partie des professions inscrites dans la liste des professions en demande
    - avoir 6 mois d'expérience professionnelle consécutifs au minimum
    - ne plus être aux études
    - avoir une somme d'argent minimum pour subvenir aux besoins durant les 3 premiers
      mois

Évaluation préliminaire

Avant d'effectuer des démarches parfois compliquée, le mieux est de faire le test d'auto-évaluation qui tient compte du programme de sélection auquel le candidat pourrait être admissible :

    - la formation
    - l'expérience professionnelle
    - l'âge
    - les séjours linguistiques
    - les enfants
    - l'autonomie financière

Étape 2
haut

Évaluation préliminaire d'immigration

En allant sur le site du Ministère de l'Immigration et Communautés Culturelles (MICC Ministère de l'Immigration et Communautés Culturelles - MICC, il est possible de faire une Évaluation préliminaire d'immigration en ligne qui permet de voir les chances possibles d'être sélectionné par le Québec.

Accès au formulaire : formulaire d'Évaluation préliminaire d'immigration

Demande de certificat de sélection

Si l'évaluation est positive, remplir le formulaire de Demande de certificat de sélection (DCS), qui est la demande officielle d'immigration.

Marche à suivre pour présenter une demande : marche à suivre pour présenter une demande de certificat de sélection

Formulaire de Demande de certificat de sélection en format PDF : Demande de certificat de sélection en format pdf

Les frais exigés pour l'examen d'une Demande de certificat de sélection sont calculés en tenant compte de la catégorie d'immigration du candidat et du nombre de membres de la famille qui l'accompagne.

Le retourner ensuite le formulaire, accompagné des pièces justificatives requises et du paiement couvrant les frais pour l'étude du dossier.

Le délai de traitement de la demande, y compris la délivrance du visa par le gouvernement du Canada, peut s'étaler sur une période de 4 à 6 mois.

Étape 3
haut

Le Certificat de Sélection pour le Québec (CSQ) vient d'arriver par la poste.
Le rêve commence à devenir réalité.

Maintenant il faut déposer une demande de visa de résidence permanente auprès de l'ambassade du Canada ambassade du Canada qui demandera au candidat les mêmes informations que celui du Québec.

Il faut faudra joindre, en plus :

- l'original du Certificat du Québec
- 1a photocopie de la carte d'identité
- 1'extrait du casier judiciaire français ou étranger

Il est possible d'obtenir une copie du casier judiciaire à :

Extrait de casier judiciaire - 107, rue de Landreau - 44079 NANTES

Il faut savoir que si le candidat a vécu 6 mois et plus dans un autre pays que son pays d'origine, il doit également fournir un casier judiciaire de ce pays.

Pour Élisabeth Élisabeth, le cas s'est présenté car elle a vécu 1 an aux États-Unis USA, États-Unis.
Déjà, inutile de se rendre au consulat des États-Unis de Paris car ils ne s'occupent que des ressortissants américains.
Heureusement, en faisant le forcing auprès de l'ambassade des États-Unis et après une fouille complète, elle a quand même obtenu un nom et un numéro de téléphone, qui d'ailleurs la renvoyaient vers le consulat des États-Unis !!
Mais, le plus comique, c'est que même en étant à 2 pas de là, elle ne pouvait s'y rendre car d'abord l'entrée est contrôlée (et elle n'est pas américaine) et les rendez-vous ne se font que par téléphone.
Ainsi donc, elle a appelé et laisser un message en anglais pour qu'un casier judiciaire lui soit délivré.
Dans la semaine, le consulat la rappelle et lui explique qu'un formulaire pour les empreintes digitales lui sera envoyé mais qu'étant donné que c'est l'ambassade canadienne qui réclame un casier judiciaire, c'est à elle de faire les empreintes !!
Une fois, le formulaire reçu, Élisabeth s'est rendue à l'ambassade du Canada effectuer ses empreintes digitales.
Il faut savoir que c'est payant : 30 Euros !
L'ambassade lui a remis ses empreintes et c'est Élisabeth, elle-même, qui a dû envoyer en lettre recommandée une demande de casier judiciaire au FBI des États-Unis.
En 2 semaines, le FBI lui a répondu.
Vu que le casier était vierge, ses empreintes lui ont été renvoyées avec un tampon marqué : "No arrest record".

Étape 4
haut

Visite médicale

Avant de venir au Canada, le candidat doit passer une visite médicale.
Les personnes à sa charge doivent également passer une visite médicale, même si elles ne l'accompagnent pas.

Une demande de résidence permanente ne sera pas acceptée si l'état de santé du demandeur :

- présente un risque pour la santé ou la sécurité publiques
- risque d'entraîner un fardeau excessif pour les services sociaux ou de santé au Canada

La validité des résultats de cet examen médical ne sont valable pour la demande que pour un délai de 12 mois suivant la date de l'examen (source : Citoyenneté et Immigration Canada Citoyenneté et Immigration Canada).
C'est-à-dire que si le candidat n'est pas admis au Canada à titre de résident permanent dans ce délai, il devra repasser un autre examen médical.

Le médecin de famille ne peut effectuer l'examen médical.
Le candidat doit consulter un médecin figurant sur la liste des médecins désignés.

Les rapports médicaux et les radiographies passées pour les besoins de l'examen médical deviennent la propriété des autorités médicales d'Immigration Canada et ne peuvent être retournés au candidat.
Le médecin ne fournira donc pas les résultats, mais avertit toutefois en cas de problème de santé.

Les frais requis sont à la charge du candidat et non remboursables par la Sécurité sociale.

Étape 5
haut

C'est l'étape où tout est fait :

    - visite médicale
    - envoi du dossier à l'ambassade de Canada ambassade du Canada

C'est le moment d'attente, de longue attente, où il n'est pas possible de savoir quand ou si une lettre arrivera.

Et puis, un jour, le facteur sonne et nous remet une lettre recommandée avec AR.

L'enveloppe est immense, dessus il y a écrit : "Ambassade du Canada".
Ça y est ! C'est la réponse !!

Nous avons fini toutes les démarches en février et nous avons reçu la lettre en avril.
Le délai n'était pas énorme, mais ce n'est pas toujours le cas.

C'est Élisabeth Élisabeth qui a réceptionné la lettre et a immédiatement appelé Dimitri Dimitri.
Au fur et à mesure qu'elle découvrait ce qu'il y avait dans l'enveloppe, sa voix s'illuminait au téléphone !

Les immenses visas (qui ne se font plus d'ailleurs) étaient là (sur un délai de 3 mois) !!

C'était gagné !!

bienvenue au Canada

À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...      À savoir ...

Pour que la visite médicale soit valide, il faut absolument partir dans les 1 ans suivant la date de l'examen.
Source : Critères concernant l'examen médical des résidents permanents.

Pour le visa, il est possible de partir s'installer au Canada, de rentrer par exemple pour 2 semaines au pays natal et de repartir au Canada et faire valider son visa aux douanes sans avoir à repasser une visite médicale.

Pour garder son statut de résident permanent il faut être effectivement présent au Canada au moins 730 jours sur une période de 5 ans.
Source : Détermination du statut de résident permanent, page 18 paragraphe L28(2)b)

La carte de résident permanent expire tous les 5 ans.

Pour obtenir la citoyenneté canadienne, il faut avoir vécu au Canada pendant au moins 3 ans (1 095 jours) au cours des 4 années précédant la présentation de la demande.
Source : Calculatrice de la période de résidence.

Pour connaître le délai de traitement de chaque demande (depuis son propre pays):
Source : Nombre de mois nécessaires pour finaliser les demandes de résidence permanente au Canada
ou pour tout autre délai : ciquer ici

Comment obtenir un permis de travail :
Source : Travailler temporairement au Canada

Source : Citoyenneté et Immigration Canada

Ce qu'il faut savoir également avant d'entamer toute procédure

Le marché de l'emploi :
il est différent de celui de la France par exemple.
Il est possible de perdre son travail du jour au lendemain et d'ailleurs il n'existe pas de contrat de travail signé, seule la fiche de paie prouve qu'une personne a un emploi.

Les diplômes étrangers :
ils ne sont pas reconnus.
Il est néanmoins possible de payer pour qu'il le devienne.
Mais qu'un étranger est un diplôme reconnu ou non, il commence inévitablement au bas de l'échelle et doit faire ses preuves pour monter graduellement et lentement.

Cependant, il existe une entente France-Québec en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles :
Source : Immigration et Communautés culturelles Québec

Les enfants et garderies :
Pour ceux qui souhaitent immigrer avec des enfants en bas âge, il n'est pas aisé de trouver des garderies, de plus elles coûtent cher.
Dans la province du Québec, il existe des garderies subventionnées à 7 $/jour, mais elles sont trés difficiles d'accès et il peut y avoir le plus souvent jusqu'à 3 ans de liste d'attente.

Un atout majeur, l'anglais :
Une bonne connaissance de l'anglais est obligatoire.

Perception du Français outre-Atlantique :
Un Français est considéré comme un étranger et bien souvent il n'est pas vraiment le bienvenu.
Beaucoup de Français qui vivent ici en souffrent au niveau du travail mais aussi au niveau social car il est bien souvent impossible de se lier d'amitié avec des Québécois.

Les hivers :
ils peuvent être très rudes avec des pics à - 40° C.

L'argent de départ :
s'assurer d'avoir beaucoup d'argent de côté en arrivant dans le pays car il faut bien, pour la plupart, 3 mois pour trouver un travail correct, si ce n'est plus.

La province du Québec demande aux potentiels candidats de justifier des fonds de 2 748 $ CAN/personne pour les 1ers mois d'installation.

Les salaires et impôts :
ils sont plus bas qu'en France et les fiches de paie sont aux 15 jours.
De plus, les impôts sont prélevés à la source et au printemps un réajustement est effectué, le plus souvent en remboursant une partie des impôts.

La santé :
il n'y a aucun frais à avancer lors d'une visite chez le médecin ou à l'hôpital.
Par contre, pour obtenir un rendez-vous auprès du médecin, il faut désormais attendre au moins 6 mois, voire 1 an dans la plupart des cas.
Certains autorisent des visites sans rendez-vous 1 ou 2 fois par semaine, il faut se lever à 5 ou 6 heures pour être le 1er, la file d'attente commence très tôt, même si le médecin ne consulte qu'à partir de 8 heures.
Pour les urgences, il faut compter au moins 12 heures d'attente en moyenne.

Les frais gouvernmentaux (chiffres de 2007) :
les frais gouvernementaux relatifs aux demandes d'immigration ne sont pas les mêmes pour le Québec et pour le Canada : pour une demande à destination du Québec, il faudra payer les frais gouvernementaux du Québec au moment du dépôt de la demande et, après acceptation, payer les frais de traitement de demande et de droit d'établissement au gouvernement canadien.

 
- Frais gouvernementaux canadiens -
 

=> traitement de la demande :
frais non remboursables et payables au moment du dépôt de la demande : 550 $/adulte et 150 $/enfant de moins de 19 ans.

=> droit d'établissement :
frais payables après acceptation : 475 $/adulte et aucun frais pour les enfants.

 
- Frais gouvernementaux du Québec -
 

=> traitement de la demande :
frais non remboursables et payables au moment du dépôt de la demande : 390 $ pour le demandeur principal et 150 $ pour chaque personne à charge, incluant le conjoint.

Tout ceci ne sont que des faits vécus ou non et loin de là une généralité.
Chaque cas est différent et chaque perception des choses est différente, aussi pour l'un l'intégration sera facile et pour un autre bien plus difficile.
Mais il est quand même bon de savoir qu'immigrer dans un autre pays, ce n'est pas forcément mieux, même si l'on croit que l'herbe est plus verte chez le voisin.

En ce qui nous concerne, nos débuts au Québec ont été très difficiles dans tous les domaines et puis petit à petit les choses ont mieux tournées, avec de la patience et de la persévérance car il ne faut pas se décourager mais continuer.
Pour finir sur une note positive, je dirais que si nous vivions en France nous n'aurions pas 4 enfants mais seulement 2 peut-être.
La vie ici est certainement plus facile, beaucoup de choses ne sont pas chères, il n'y a qu'à aller à Walmart, le magasin à bas prix par excellence !
Côté nourriture, nous mangions au début comme des Français et forcément cela était dispendieux, mais une fois que nous nous sommes intégrés et pris les habitudes d'ici, manger comme ici, le budget repas n'est pas si élevé.

Surtout ne pas comparer d'un pays à l'autre, ne pas dénigrer, c'est différent c'est tout et il y a du bon et du mauvais dans chaque pays, des avantages et des inconvénients dans chaque pays.
Choisir de s'expatrier, c'est une belle aventure, l'envie de bâtir une nouvelle vie ailleurs donc pas comme dans son pays d'origine, donc il faut surtout y être bien préparer en prenant conscience que la vie sera différente, la culture sera différente, la mentalité le sera aussi, etc ...
Il faut simplement rester positif, tolérant, ouvert, avenant et avoir envie de s'intégrer.


Informations

- CANADA -
Carte d'identité carte d'identité du Canada
Drapeau drapeau du Canada
Provinces provinces du Canada
Histoire histoire du Canada
Personnages personnalités du Canada
Hymne hymne du Canada
Gastronomie gastronomie du Canada
Sirop d'érable fabrication du sirop d'érable

- QUÉBEC -
Le Québec le Québec
Expressions Expressions québécoises
Les 4 saisons Les 4 saisons
Restaurants Restaurants
Système scolaire système scolaire
Proverbes proverbes québécois
Immigration immigration au Québec
Photos

Montréal Montréal
Québec Québec
Cabane à sucre cabane à sucre
Ottawa Ottawa
Parc Omega parc Omega
Parc Montmorency parc Montmorency
Parc de la Gatineau parc de la Gatineau
Parc Mont-Royal parc Mont-Royal
Parc de la Yamaska parc de la Yamaska
Musée du chocolat musée du chocolat et de la confiserie de Bromont
Fête du chocolat fête du chocolat de Bromont
Loisirs

Voyages voyages
France France
Jeux vidéo jeux video
immigration canada
gouvernement du Canada
gouvernement du Québec
ambassade du Canada en France
immigration et communautés culturelles du Québec
apprendre le Québec
Québec, un pacte pour l'emploi
Québec 1608-2008
à la Montréal
à la Montréal
évaluer en ligne les chances d'être sélectionné par le Québec
 
 
 
Mise à jour : 24-sep-10 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010