accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   


 

Nombre de connectés : 1
Aujourd'hui : 61
Total : 2855374
depuis le 15/09/2001



 

Qu'est-ce qu'une cabane à sucre ?

Les cabanes à sucre d'aujourd'hui sont apparues au début du XIXe siècle.
Aujourd'hui y sont servis des repas typiques composés de crêpes, de fèves au lard, de soupe aux pois, des œufs, du jambon, des oreilles de crisse, des bonbons à l'érable, du beurre d'érable, de la tire sur la neige et sans oublier, le sirop d'érable.

Sucrerie de la Montagne

Céline et Pierre Faucher

Située sur 120 âcres de terre et de fôrets, la "Sucrerie de la Montagne" à Rigaud, à 45 mn de Montréal, est une érablière traditionnelle d'antan, ouverte toute l'année, qui nous a particulièrement plu pour son accueil chaleureux et sa bonne cuisine traditionnelle.

Reconnue "site du patrimoine québécois", la "Sucrerie de la Montagne" est une incursion dans le passé, aux sources de la vie du siècle dernier.
Dans un décor enchanteur de la forêt québécoise se situe un petit village reconstitué avec une érablière d'antan.

Sucrerie de la Montagne

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


cabane à sucre Sucrerie de la Montagne

Reconnu "ambassadeur touristique canadien", le propriétaire, Pierre Faucher parcourt le monde pour faire connaître avec authenticité les plaisirs des somptueux produits de l'érable et des traditions issues du floklore canadien-français.
Il est régulièrement mandaté à titre de représentant, d'animateur ou de porte-parole du pays lors de diverses manifestations culturelles et touristiques en collaboration avec les gouvernements du Québec, du Canada, de la France France, de la Belgique, de la Suisse, de l'Italie, pour ne nommer que ceux-ci.

Il partage son temps entre 3 établissements de folklore :
    - 2 au Québec : Frampton et Rigaud
    - 1 en France : Angers

Pierre Faucher est issu de la 3ème génération de sucriers depuis Napoléon Faucher, né en 1181.

Les activités de la cabane à sucre

La cabane à sucre fabriquée en bois rond se visite et offre diverses activités :

1 - Visite guidée de la cabane à sucre et de la boulangerie avec son four à bois

boulangerie de la Sucrerie de la Montagne





2 - Balade en charrette

balade en charette à la Sucrerie de la Montagne



3 - Animation musicale pendant le Festin du temps des sucres

animation à la Sucrerie de la Montagne



4 - Repas traditionnel

- Au menu -

Soupe aux pois du montagnard
soupe aux pois du montagnard


de gauche à droite :
omelette soufflée de la fermière, saucisses de campagne, ragoût de boulettes,
pommes de terre à l'ancienne, fèves au lard du chantier, jambon au sucre de pays

oreilles de crisse
oreilles de crisse

et aussi :
pain crouté de la paysanne, tourtière de la beauceronne,
ketchup aux fruits, marinades maison,
pancakes au sirop d'érable, tarte au sucre









Après le repas, le mieux est de faire une bonne marche pour digérer tout ça !

5 - Dégustation de la tire

Les "tire à l'érable" sont des petites sucettes au sirop d'érable à enrouler dans la neige ...

D'abord, le sirop très chaud est mis sur la neige







la tire d'érable




Fabrication du sirop d'érable
haut

Le dégel

Durant la saison de croissance, les érables accumulent de l'amidon.
Avec le dégel du printemps, certains enzymes transforment cet amidon en sucre, lequel se joint à l'eau absorbée par les racines, lui transmettant un léger goût sucré.
Cependant, bien que l'eau d'érable contienne aussi des minéraux, certains acides organiques et certaines substances donnant à l'érable son goût caractéristique, l'eau en reste la principale composante (99-99%).

Des 6 espèces naturellement présentes au Québec, l'érable à sucre et l'érable rouge sont ceux qui sont les plus rentables commercialement pour la production de sirop.


Les érables forment l'espèce d'arbre dominante dans les forêts de bois dur du Québec.

L'entaillage

Au début du printemps, l'acériculteur fait le tour de son érablière pour entailler ses arbres, se déplaçant en raquettes.
Il perce, à l'aide d'un entailloir, des trous d'une profondeur de 5 cm avec une mèche de 1 cm de diamètre, pour ensuite y insérer un chalumeau.
Ce bec de métal dirige la sève d'érable dans un contenant ou dans un système de tubulure en polyéthylène qui serpente entre les érables pour amener la sève à la sucrerie.

Dépendant du diamètre et de la force de l'arbre, il pourra être entaillé jusqu'à 3 fois.
C'est l'alternance gel-dégel qui occasionne les modifications de pression à l'intérieur de l'arbre, causant l'écoulement de la sève.


Recueillir la sève

récolte de la sève d'érable

Traditionnellement, après que la sève eut été recueillie à l'ancienne, elle était vidée dans un tonneau qui était transporté par un cheval sur un traîneau.

Vers le milieu des années 1970, cette technique fut graduellement remplacée par un système de tubulure dans lequel un vide partiel était maintenu à l'aide d'une pompe.
Cette méthode de récupération, qui n'endommage pas les arbres, augmente le rendement des arbres et réduit le travail humain nécessaire.
Cette méthode permet aussi à l'acériculteur d'entailler plus d'arbres, dont ceux se trouvant sur un terrain difficile d'accès.

Il faut 30 à 40 litres de sève pour faire 1 seul litre de sirop.
Un érable peut donner 60 à 160 litres de sève par saison tout dépendant des conditions climatiques.

 

De façon moderne, la sève suit un cheminement avec une série de tuyaux qui relient les érables au receveur où l'eau récolée est entreposée dans une cuve.

Évaporation de la sève

Ensuite, l'eau d'érable est transformée en sucre dans une sucrerie ou "cabane à sucre" où la sève est bouillie dans un large récipient, l'évaporateur.
Pour fabriquer du sirop, il faut réduire l'eau d'érable d'un facteur de 40 !

receveur  évaporation du sirop

À ce moment, la majeure partie de l'eau contenue dans la sève s'évapore, laissant du sucre d'érable concentré.
Du moment où l'eau l'érable est versée dans l'évaporateur jusqu'au moment où elle se transforme en sirop, elle passe à travers de nombreuses réactions chimiques complexes qui produisent la saveur et la couleur caractéristique de l'"érable".

Après évaporation, le sirop passe dans une série de filtres.
Il restera à mettre en canne (boîte de conserve).

Si on bout le sirop jusqu'à ce qu'il atteigne 28º au-dessus de la température d'ébullition de l'eau, la tire est obtenue !
À partir de cette tire, qu'il est possible de manger telle quelle, du sucre mou peut aussi être fabriquer, il suffit de brasser cette tire jusqu'à ce qu'elle devienne crémeuse.

filtres  fabrication de la tire  mise en conserve

À chaque sucre sa température

Température (°C) Résultat
122 sucre granulé
120 sucre très dur
118 sucre dur
114,5 tire d'érable ou sucre mou
113 tire d'érable pour dégustation sur la neige
111,5 beurre d'érable
104 sirop d'érable
100 l'eau bout

Tire sur neige
haut

Cela consiste à faire cuire le sirop jusqu'à ce qu'il atteigne la température de 238ºF (114ºC).
Est préparé ensuite un récipient (= auge à neige) rempli de neige propre sur lequel est versée la tire d'érable encore chaude.
Ensuite, avec des cuillières en bois (= palettes) pour prendre la tire d'érable sur la neige.

Certaines personnes préfèrent manger la tire quand elle est encore chaude tandis que d'autres préfèrent attendre qu'elle durcisse.

Vocabulaire du temps des sucres
haut

Acériculteur : personne qui s'occupe d'acériculture, qui exploite une érablière.
Aller aux sucres : visiter une cabane à sucre durant la période de la fabrication du sirop d'érable.
Bouillage : action de faire bouillir la sève pour enlever l'eau par évaporation.
Cochon de sucre : porc tué durant l'Avent, dont une partie est mise en réserve (salée ou congelée) pour consommation à la cabane.
Courir les érables : recueillir l'eau d'érable et la transporter à la cabane.
Dégel des sucres : quand le soleil prend de la force et produit le 1er dégel de la neige, c'est le dégel des sucres, et il est alors temps d'entailler les érables.
Drum : baril de 50 gallons en acier pour entreposer le sirop destiné à la vente.
Entaille : trou percé dans le tronc d'un érable dans lequel est enfoncé un chalumeau.
Frisson de sirop : léger bouillonnement que fait le sirop sur le point d'être cuit.
Gouge : ciseau servant à entailler les érables.
Lichette : petite bouchée de tire sur la neige.
Micouenne : grosse cuillère en bois pour mouler le sucre.
Nombrils : gros bouillons à la surface quand le sirop devient tire ou sirop d'érable.
Panne : grande casserole servant à bouillir la sève (= bouilloire).
Patte-de-poule : spatule de bois avec deux doigts pour remuer le sirop.
Pierre à fusil : nom donné à du sucre trop cuit et qui est dur et sec.
Quartaut : bidon ou baril qui sert à recueillir le sirop lorsqu'il est coulé.
Râche : résidu de matières minérales se déposant au fond de la casserole lors du bouillage ou dans le couloir lors du coulage du sirop.
Réduit : avant d'arriver au point de consistance du sirop, la sève bouillie prend le nom de réduit.
Se sucrer le bec : déguster des mets sucrés comme la tire et le sucre d'érable.
Sirop de poteau : mauvais sirop d'érable.

Informations

- CANADA -
Carte d'identité carte d'identité du Canada
Drapeau drapeau du Canada
Provinces provinces du Canada
Histoire histoire du Canada
Personnages personnalités du Canada
Hymne hymne du Canada
Gastronomie gastronomie du Canada
Sirop d'érable fabrication du sirop d'érable

- QUÉBEC -
Le Québec le Québec
Expressions Expressions québécoises
Les 4 saisons Les 4 saisons
Restaurants Restaurants
Système scolaire système scolaire
Proverbes proverbes québécois
Immigration immigration au Québec
Photos

Montréal Montréal
Québec Québec
Cabane à sucre cabane à sucre
Ottawa Ottawa
Parc Omega parc Omega
Parc Montmorency parc Montmorency
Parc de la Gatineau parc de la Gatineau
Parc Mont-Royal parc Mont-Royal
Parc de la Yamaska parc de la Yamaska
Musée du chocolat musée du chocolat et de la confiserie de Bromont
Fête du chocolat fête du chocolat de Bromont
Loisirs

Voyages voyages
Sorties sorties
Jeux vidéo jeux video
gouvernement du Canada
gouvernement du Québec
bojour Québec
cabane à sucre Sucrerie de la Montagne
ville de Montréal
à la Montréal
 
 
 
Mise à jour : 1-jul-10 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010