accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   


 

Nombre de connectés : 1
Aujourd'hui : 125
Total : 2927132
depuis le 15/09/2001



 
Georges Eugène Haussmann

Naissance : 27 mars 1809 à Paris
Décès : 11 janvier 1891 à Paris

1809 à 1831 : enfance

Petit-fils d'un député, il naît dans le quartier Beaujon de Clichy-la-GarenneGÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
département : Hauts-de-Seine 92.
région : Île-de-France.
, où son père, Nicolas Valentin Haussmann, issu d'une famille alsacienne de marchands de tissus, est général d'Empire, puis commerçant et toujours bonapartiste.
Sa mère, Eve Marie Henriette Caroline Dentzel, est la fille du général baron Dentzel (1755-1828), gouverneur de Vienne, Autriche.

Sa famille est très attachée à sa foi protestante-luthérienneRELIGION
-----------------------------------------------------------------------------
L'Église luthérienne a vu le jour en 1517, sous la direction de Martin Luther (1483-1546), un prêtre-moine catholique de Wittenberg, en Allemagne.

Pour lui, «le Christ est le centre du cercle à partir duquel tout le cercle est tracé».
L'unité des textes bibliques se fonde sur la personne et l'œuvre de Jésus-Christ.
La Bible a une autorité propre, et ni le pape ni même un concile ne sauraient en donner une interprétation infaillible.

Les luthériens, tout comme la plupart des chrétiens, croient en la Trinité de Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Ils partagent leur croyance envers les sacrements institués par Jésus-Christ, le baptême et la sainte communion.
Ils croient que l'on obtient le salut par notre foi en Jésus-Christ et non par nos bonnes ouvres.

Martin Luther
dont les ancêtres au XVIe siècle ont fui les persécutions en Saxe puis en AlsaceGÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
Région du nord-est de la France regroupant 2 départements :
- le Bas-Rhin (67) au nord
- le Haut-Rhin (68) au sud

Son chef-lieu est Strasbourg (67), qui est aussi sa plus grande ville.
; d'où son nom aux consonances germaniques dont il dit dans ses "Mémoires" avoir souffert dans sa jeunesse.

Il fait ses études au collège Henri-IV où il rencontre le fils aîné de Louis-PhilippeBIOGRAPHIE de LOUIS-PHILIPPE
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 6 octobre 1773 à Paris
Décès : 26 août 1850 à Claremont (Angleterre)

Il est l'arrière arrière petit neveu de Louis XIII, cousin de Louis XVI, Louis XVII, Charles X et fils aîné de Louis Philippe Joseph, duc de Bourgogne (dit Philippe Égalité) et d'Adélaïde de Bourbon-Penthièvre (1753-1821).

En 1809, il épouse Marie Amélie de Bourbon (1782-1866), princesse des Deux-Siciles et fille du roi Ferdinand Ier (1751-1821) des Deux-Siciles et ont 10 enfants, dont Ferdinand-Philippe (1810-42).

Louis Philippe Marie Amélie de Bourbon

Le 9 août 1830, c'est la proclamation de la Monarchie de Juillet après les émeutes dites des Trois Glorieuses.
Il devient roi des Français de 1830 à 1848 sous le nom de Louis-Philippe Ier.

En 1832, sa fille Louise (1812-50) épousant Léopold Ier (1790-1865) et devient 1ère reine des Belges.
Le 24 février 1848, il abdique en faveur de son petit-fils, le comte de Paris, mais c'est la fin de la monarchie.
Il quitte la France pour de la Grande-Bretagne où il meurt 2 ans plus tard, un 26 août.

Adélaïde de Bourbon Penthièvre Léopold Ier Louise Marie d'Orléans
Duc de Chartres alors Duc d'Orléans, et Alfred de MussetBIOGRAPHIE d'ALFRED DE MUSSET
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 11 décembre 1810 à Paris
Décès : 2 mai 1857

Poète et auteur de théâtre, il naît à Paris dans le quartier Latin.
Il est issu d'une famille aisée et cultivée où son père, Victor de Musset-Pathay, est lui-même un poète appréciant J.J. Rousseau, et sa mère est Mademoiselle Guyot-Desherbiers.
Après de très bonnes études au collège Henri-IV, il se destine à la littérature.
En 1828, il est admis dans le cercle d'artistes et intellectuels romantiques où il rencontre Vigny, Mérimée et Sainte-Beuve.
En 1829, il publie son 1er recueil de vers, "Contes d'Espagne et d'Italie" qui connaît un vif succès.
En 1832, la mort de son père laisse sa famille sans ressources et il décide alors de se consacrer entièrement à la littérature, en faire son métier.

Alfred de Musset George Sand

En 1833, il fait la connaissance de la romancière George Sand (1804-76), dont il tombe vite amoureux.
Leur amour est à la fois tumultueux et passionné qui prit fin le 7 mars 1835.
De santé fragile (malformation cardiaque), il meurt, rattrapé par sa vie de débauche et d'excès divers et quelque peu oublié.
Quelques unes de ses œuvres :
- À quoi rêvent les jeunes filles 1832
- Lorenzaccio, 1834
- On ne badine pas avec l'amour, 1834

Alfred de Vigny Prosper Mérimée Charles Augustin de Sainte Beuve
.

Il poursuit par le lycée Bourbon (aujourd'hui Condorcet) jusqu'en 1825.

lycée Condorcet

L'année suivante, il s'inscrit à la faculté de droit de Paris en parallèle avec le conservatoire de musique de Paris.

En 1829, il passe sa licence et en 1831, son doctorat.
Son diplôme d'avocat en poche, il débute alors une carrière préfectorale en tant que secrétaire général de la préfecture de la Vienne GÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
département : 86
région : Poitou-Charente
préfecture : Poitiers
.

En mai 1831, il débute dans sa carrière préfectorale comme haut-fonctionnaire en occupant le poste de sous-préfet d'Yssingeaux (Haute-Loire, 43).

En 1838, il épouse Octavie de La Harpe dont la famille possède un domaine à Cestas dans les Landes de BordeauxGÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
département : Gironde 33
région : Aquitaine

blason de Bordeaux

Les armes de la ville sont :
"De gueules à la Grosse Cloche d'argent (château de quatre tours crénelées et couvertes d'argent et sommé d'un clocher du même portant une cloche aussi d'argent, le tout) maçonnée de sable, surmontée d'un léopard d'or et posée sur des ondes d'azur mouvant de la pointe et chargées d'un croissant d'argent ; au chef cousu de France Ancienne."

hôtel de ville de Bordeaux
et dont le père est pasteur à Bordeaux.
Il acquit de son côté la propriété de Rouillac (Charentes, 16), jouxtant les terres de ses beaux-parents.

Georges Eugène Haussmann et sa femme Octavie de La Harpe

1852 : Napoleon III

En janvier 1849, Louis-Napoléon, président de la IIe RépubliqueHISTOIRE
-----------------------------------------------------------------------------
Forme de gouvernement de la France :
- du 24 février 1848
  => proclamation provisoire de la République à Paris
- au 2 décembre 1851 => coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte

Elle succède à la Monarchie de Juillet (1830-48) et est remplacée par le Second Empire (1852-71).

Elle permet l'abolition de l'esclavage et le suffrage universel.
, le nomme préfet du Var, de l'Yonne puis de la Gironde.
Après le coup d'État de décembre 1852 portant Napoléon III au pouvoir, il devient préfet de la Seine, fonction qu'il occupe jusqu'en 1870.

En 1853, il est chargé par Napoléon III d'élaborer et de diriger un vaste programme de travaux de modernisation, de transformation et de rénovation de Paris Paris et des quartiers périphériques qui vont profondément modifier le visage de la capitale et qui le place au 1er rang des urbanistes du XIXe siècle.

Voir Napoléon et le Louvre Napoléon et le Louvre

1853 à 1869 : projet Paris
haut

Le but est de créer des voies de communication et des infrastructures qui faciliteront le commerce, mais aussi la vie quotidienne des habitants, leur assurant une meilleure hygiène et un niveau de vie plus élevé.

Soutenu par PersignyBIOGRAPHIE de JEAN-GILBERT VICTOR FIALIN PERSIGNY
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 11 janvier 1808 à Saint-Germain-Lespinasse (Loire, 42)
Décès : 12 janvier 1872 à Nice (Provence-Alpes-Côte d'Azur, 06)

Homme d'État du 2nd Empire, il voit le jour dans une famille où le père est officier de l'Empire sans fortune et meurt à demi paralysé par une attaque d'apoplexie, dans une grande solitude, à l'hôtel du Luxembourg, sur la Promenade des Anglais à Nice.
"Je l'ai fait président contre son gré, je le ferai bien empereur malgré lui".
Devenu duc de Persigny, c'est celui qui a fait Napoléon III : imprégné très tôt des idées bonapartistes, il voit dans le neveu de l'empereur l'homme capable de les incarner.
Homme de complots, après 2 coups d'état ratés, la révolution de 1848 lui donne enfin l'occasion d'envoyer son "poulain" à l'Assemblée constituante avant qu'il ne soit élu président de la République.

Puis vient le coup d'État du 2 décembre 1851 auquel Persigny participe activement.
Le prince devient empereur Napoléon III.
Ministre de l'Intérieur, ce pilier du régime ne résiste ni à la cabale conduite par l'impératrice Eugénie, ni à la volonté de démocratisation du régime.
En mai 1860, Persigny quitte le pouvoir.
, ministre de l'intérieur, Haussmann s'entoure d'une équipe dévouée et efficace, dont des architectes et le banquier RothschildBIOGRAPHIE de JAMES DE ROTHSCHILD
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 1792
Décès : 1868

Fondateur de la branche de Paris de la famille Rothschild, famille de banquiers et financiers européens, de nationalités multiples (allemande, française, anglaise, israélienne, etc ...) mais issue d'une souche juive ashkénaze (d'Europe de l'Est) établie à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne.
.

Victor Fialin Persigny  James de Rothschild

Durant 17 ans, il est le "ministre" de Paris, dont les 12 arrondissements sont surpeuplés, incommodes, embouteillés, taudifiés et malsains (épidémie du choléra en 1832), aux rues étroites, qui ne laissent pas passer la lumière, une ville du Moyen-Âge dont on boit l'eau de la Seine où toute la ville y rejette ses déchets.
Et il va en faire la capitale la plus moderne de l'Europe, plus pratique et embellie.

l'eau

Principal agent de la santé publique, l'eau vient abreuver en abondance la ville assoiffée par les aqueducs de la Dhuys et de la Vanne, l'apport des eaux de la Marne dans les bassins de MénilmontantLIEU
-----------------------------------------------------------------------------
Quartier de Paris situé dans le XXe arrondissement, vers Belleville et les Buttes-Chaumont.
, et des eaux de la Seine, filtrées et élevées par les machines de Chaillot.
Les égouts doublés, aérés, rendus inodores, croisent, sous Paris, leurs 800 km de canaux admirablement répartis en 4 collecteurs de dimensions énormes et aménagement de conduites de gaz.

les halles

Les halles centrales sont achevées dans l'ampleur, la judicieuse ordonnance, l'architecture de leur 12 pavillons de fer et de brique, destinés chacun à abriter la vente d'une catégorie particulière des denrées indispensables à la vie de Paris.
Nulle confusion, point d'embarras, une circulation facile, beaucoup d'ordre et de propreté, c'est ce que réalisent les plans de Victor BaltardBIOGRAPHIE de VICTOR BALTARD
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 1805
Décès : 1874

Architecte français du 2nd Empire et officier de la Légion d'honneur, qui en 1863 reçoit le Grand Prix de Rome et à partir de 1849, devient architecte de la ville de Paris.
Il est surtout célèbre pour les Halles de Paris qu'il réalise de 1852 à 1872, bâties dans des matériaux innovateurs comme le fer, la fonte et le verre.

.

Le grand abattoir de la Villette remplace les 7 abattoirs répartis autour de la ville et s'annexe un marché aux bestiaux, assez spacieux pour enfermer les milliers de bœufs et de moutons que fournissaient depuis des siècles, en vertu des pribilèges royaux, les marchés supprimés de Sceaux et de Poissy.

les Halles en 1863
les grands axes

Il fait supprimer la ceinture de murs des Fermiers généraux, laissant la place aux boulevards dit à l'époque "extérieurs" et en "annexant" les villages avoisinants comme Passy, Auteuil, Monceau, Montmartre, Charonne ou Bercy.
Le percement de nombreuses avenues et boulevards facilitent la circulation dans la ville.
Les Grands Boulevards, ouverts sous le règne de Louis XIV, sont considérablement élargies.
La place de l'Étoile arc de triomphe est créée d'où partent 12 avenues, dont la plus célèbre, l'avenue des Champs-Élysées.

les gares

Développement de 2 gares, celles du Nord et de l'Est, et le développement du train.

la gare du Nord
le confort

Aménagement de fontaines, d'éclairages, de parcs (Montsouris, Luxembourg), de squares et de jardins.

jardin du Luxembourg, fin XVIIIème siècle
mise en valeur de monuments

La construction de l'opéra Garnier est un chef-d'œuvre de l'architecture éclectique propre au XIXe siècle.

l'opéra Garnier sous Napoléon III

En 1856, il instaure la conduite à droite.

Le 27 mars 1860, Henriette, une de ses filles épouse Camille Dollfus (1826-1906).

Son activité au service de la transformation de Paris lui permet d'accéder à la fonction de sénateur en 1857, de chevalier de la légion d'honneur en 1862 et de membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1867.

Henriette Haussmann  Jules Ferry  Émile Ollivier

Cette immense entreprise exige des sommes considérables, ce qui provoque de nombresuses attaques contre Haussmann, notamment Jules Ferry BIOGRAPHIE de JULES FERRY
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges, 88)
Décès : 17 mars 1893 à Paris

Avocat et homme politique, dont le père, Charles-Edouard Ferry, est avocat au barreau.
Il se marie avec Adèle Jamelet dont il a 3 enfants : Jules, Charles (1832-1909) et Adèle (1826-1871).
Jusqu'en 1846 il est élève au collège de Saint-Dié, puis la famille par à Strasbourg et finalement sur Paris où il devient étudiant à la faculté de droit en 1851.
Il devient un avocat réputé, passionné par la politique, qui très vite se spécialise dans la défense juridique des républicains.
Il collabore régulièrement aux journaux suivants comme La Presse, Le Courrier de Paris et Le Temps.
En 1869, il est élu député républicain, puis maire de Paris en 1870.

En 1868, il rédige pour le journal Le Temps une série d'articles sur "Les Comptes fantastiques d'Haussmann", dénonçant avec virulence l'éventrement et la curée du vieux Paris par le tout-puissant préfet de la Seine.
Le 15 mars 1879, Jules Ferry dépose sur le bureau de la Chambre 2 projets de loi, qui seront les 1ers pas premier vers la laïcité car il veut en fait éliminer les ecclésiastiques des conseils académiques et des facultés d'État.
En 1882, il fait voter une loi sur l'obligation de l'enseignement et l'éducation religieuse est remplacée par l'instruction morale et civique.
Lorsqu'il meurt d'une crise cardiaque, le gouvernement décide de l'honorer par des funérailles nationales et est inhumé dans le caveau de sa famille à Saint-Dié.
qui lance contre lui un pamphlet terrible "Les comptes fantastiques d'Haussmann" en 1867, par analogie avec les "Contes d'Hoffmann"opéra fantastique
-----------------------------------------------------------------------------


Opéra en 3 actes inspiré de 3 histoires d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (écrivain allemand fantastique et romantique, 1776-1822)
L'histoire :
3 femmes dans la même femme !, 3 âmes dans une seule âme !
Les amours d'Hoffmann racontées par lui-même : 3 masques de l'amour : Olympia, la poupée mécanique qui se brise après de folles vocalises ; Antonia, la prima donna, qui meurt de chanter ; Giulietta, la putain de luxe qui vole à Hoffmann son ombre.
4 masques maléfiques : le conseiller Lindorf, Coppélius, le docteur Miracle et Dapertutto.
Un seul héros, Hoffmann au milieu d'un jeu de miroirs où son désir se reflète en mille histoires.
d' OffenbachBIOGRAPHIE (1819-80)
-----------------------------------------------------------------------------
Compositeur et violoncelliste allemand naturalisé français, juif converti au catholicisme, voyageur infatigable, génie musical exceptionnel, auteur de 141 opéras et opérettes, il incarne au plus haut point l'esprit européen et l'un des plus grands compositeurs français du XIXe siècle.
Son père, Isaac Eberst, est un musicien violoniste qui chante dans les offices religieux et qui, en 1816, adopte définitivement le nom d'Offenbach.
Chef d'orchestre en titre de la Comédie française en 1850, il est vite apprécié pour ses compositions : valses, romances, arrangements.

En 1855, il ouvre son théâtre, les Bouffes-Parisiens (Paris, IIe), afin d'y représenter des petites comédies en musique bouffonnes et volontiers sentimentales.
Entre 1858 et 1869, tous ses opéras rencontrent un vif succès auprès du public du Second Empire.
Mais les Parisiens de la IIIème République se montrent moins favorables à ce genre et Offenbach se tourne alors vers la féerie, tout en se consacrant à son testament romantique, "Les Contes d'Hoffmann", qui sera créé quelques mois après sa mort, survenue en 1880.

Quelques œuvres : Orphée aux Enfers (1858), la Belle-Hélène (1864), la Vie parisienne (1866), la Périchole (1868), le Voyage dans la Lune (1875)
.

Jacques Offenbach

3 ans plus tard, Napoléon III, vieilli et malade, lâche Haussmann.

1870 à 1891 : dernières années
haut

En 1870 dû à des pressions parlementaires, il quitte et est remplacé au poste de préfet de Paris par Émile Ollivier (1825-1913) et devient administrateur de la banque le "Crédit mobilier".
Malgré la chute de l'Empire et député de la CorseGÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
départements :
   - Corse du Sud (2A)
   - Haute-Corse (2B)
préfecture : Ajaccio

Rattachée à la France en 1768.

de 1877 à 1881, il demeure toujours bonapartiste sous la IIIe République.
Il s'éteint à Paris un 11 janvier, à l'âge de 82 ans.
Il repose au cimetière du Père Lachaise.

tombe du baron Haussmann, cimetière du Père Lachaise


Partager

 
Diméli & Co. sur Facebook
Biographies

Comtesse de Ségur Sophie Rostopchine Comtesse de Ségur
F. Chopin Frédéric Chopin
G.E. Haussmann Georges Eugène Haussmann
G. Eiffel Gustave Eiffel
Louis XV Louis XV
Louis VI Louis VI le Gros
P. Cézanne Paul Cézanne
Saint Denis Saint Denis

Curd Jürgens Curd Jürgens
Heinrich Heine Heinrich Heine
Clara Zetkin Clara Zetkin
Maria Schell Maria Schell
W. von Gœthe Wolfgang von Goethe
Loisirs

Voyages voyages
France France
Jeux vidéo jeux video
tourisme Alsace
région Alsace
tourisme de la Vienne
Bordeaux
CIDJO Jacques Offenbach
Offenbach museum
Napoléon III, dernier souverain de France
musée virtuel du protestantisme français
lycée Condorcet
Yssingeaux
Cestas
Rouillac
 
 
 
Mise à jour : 15-Oct-2010 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010