accueil
Partage
courrier  plan

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   

personnes aiment cette page


 

Nombre de connectés : 2
Aujourd'hui : 81
Total : 2922498
depuis le 15/09/2001



 
Sa vie

Mort vers 250 et considéré comme le 1er évêque de Paris Paris, c'est un personnage important dans l'histoire parisienne puisqu'il va amener le christianisme dans la capitale et que cette religion aura un rôle considérable sur la manière dont la ville s'est développée.
Son histoire est également très liée à celle de Montmartre Montmartre.
Au IXe siècle, il gouverne quelques temps l'Église d'Athènes en qualité d'évêque.
Puis part pour Rome avec le prêtre Rustique et le diacre Éleuthère.

- Différentes représentations de Saint Denis -
Saint Denis

Il se présente au Pape Saint-Clément pour évangéliserDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
prêcher l'Évangile

Évangile : écrits qui relatent la vie et le message de Jésus,
annoncer la parole de Dieu sous forme de sermon, de discours religieux prononcé dans une église pour instruire les fidèles.
les peuples qu'il lui assigne.
Le Pape l'envoie, avec 6 autres missionnaires apporter la foi chrétienne en Gaule.
Formé à l'école du grand Apôtre et doué d'une rare intelligence, il devient par sa science, ses écrits et ses vertus l'une des 1ères gloires du christianisme naissant.
Il fonde plusieurs églises en France.

Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...      Saint-Denis à travers la peinture ...
Les peintres
Jean-Guillaume Carlier

Naissance : 3 juin 1638 à Liège (Belgique)
Décès : 1er avril 1675 à Liège

Élève très doué, il entamme des études en peinture sous la direction de Bertholet FlémallePORTRAIT
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 26 mai 1614 à Liège
Décès : 10 juillet 1875 à Liège

Bertholet Flémalle
.
À Paris, des tableaux furent commandés pour le roi.
En 1669, il épouse Marie-Agnès de Tignée.
Il meurt à l'âge de 37 ans dans un asile.
Il est inhumé dans l'église Notre-Dame-aux-Fonts à Liège.

Lambert Lombard

Naissance : 1505 à Liège (Belgique)
Décès : 1566 à Liège

Artiste de la Renaissance, il est à la fois peintre, architecte, graveur, archéologue, collectionneur, numismateDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
De numismatique : étude des monnaies et médailles
, mythographeDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
Compile et étudie les mythes
, homme de lettres, historien de l'art et maître d'une académie de grande réputation.

En 1532, il devient le peintre du prince-évêque de Liège Érard de la MarckPORTRAIT
-----------------------------------------------------------------------------
Naissance : 31 mai 1472 à Sedan (Ardennes, 08)
Décès : 18 mars 1538 à Liège

Érard de la Marck
En 1539, il fonde une académie d'art.
En 1540, il épouse la soeur du graveur Lambert Suavius (1510-67) et un de ses élèves.

À Notre-Dame-des-ChampsHISTOIRE
-----------------------------------------------------------------------------
Église paroissiale située dans le 6e arrondissement de Paris.

Sur le territoire actuel de la paroisse était édifié un temple pour le culte du dieu Mercure.
Après la prédication des 1ers apôtres de la région parisienne, le temple fut dédié à la Vierge marie, et prit le nom de Notre-Dame des vignes.

Le roi Robert "Le pieux" (996-1031) fit alors rebâtir Notre-Dame des Vignes pour honorer le lieu où Saint Denis aurait célébré les saints mystères.

À la même époque, les bénédictines de Noirmoutier obtinrent la permission de desservir l'église Notre-Dame des Vignes et d'y établir un prieuré.
Les vignes qui entouraient le prieuré furent arrachées, et l'église fut reconnue pour la 1ère fois sous le nom de "Notre-Dame des Champs".

En 1603, les Bénédictines cédèrent Notre-Dame des Champs aux Carmélites venant d'Espagne.
Leur monastère fut un des lieux les plus célèbre du siècle de Louis XIV.

La Révolution fit fermer le couvent, l'église fut détruite, et il n'en resta que le souvenir, perpétué par la rue Notre-Dames-des-Champs.

En 1858 fut créé la paroisse Notre-Dame des Champs, avec comme lieu de culte une chapelle en bois.

Le 17 mars 1867, pose de la 1ère pierre de l'église actuelle.
Le 31 octobre 1876 bénédiction de l'église.
Le 25 mars 1912, consécration par le Cardinal Amette, archevêque de Paris.

église Notre Dame des Champs
, il enseigne le culte de la Sainte Vierge.
À Saint-Benoît-le-Rétourné, il fait la messe et prêche le mystère de la Trinité.

Lorsque Denis arrive à Paris Paris, il y a de nombreuses conversions au christianisme au point que les prêtres des autres religions s'en inquiètent.
Ils demandent l'intervention de l'empereur Domitien à Rome qui envoie des troupes à Paris Paris.
Denis et 2 de ses compagnons (Saint-Rustique et Saint-Éleuthère) sont arrêtés avec de nombreux chrétiens et présentés au prévôt Sisinnius Fesceninus qui leur demande de se soumettre à l'autorité de l'empereur mais les 3 prêtres refusent.
Les tortures n'y faisant rien, le prévôt ordonne finalement leur exécution au sommet de la butte Montmartre, mais les légionnaires n'attendent pas d'arriver au sommet et décapitent Denis à mi-chemin de la pente.

D'après les "Vies de saint-Denis", écrites à l'époque carolingienne, décapité, Denis aurait marché vers le nord pendant 6 km, sa tête sous le bras, traversant Montmartre par le chemin qui sera nommé rue des Martyrs.
À la fin de son trajet, il donne sa tête à une femme pieuse originaire de la noblesse romaine et nommée Catulla, puis s'écroule.
La légende ajoute que, en attendant le supplice, Denis célèbre la messe pour fortifier ses compagnons.
À la fraction de l'hostie, Notre Seigneur lui-même leur apparut visiblement à tous avec une clarté indicible et encourage Denis au martyr.

Il est ensevelit à l'endroit précis où il mourrut et une basilique est édifiée en son honneur, sur l'emplacement du cimetière gallo-romain.
La ville s'appelle à présent Saint-DenisGÉOGRAPHIE
-----------------------------------------------------------------------------
département : Seine-Saint-Denis 93
région : Île de France.
.

hôtel de ville de Saint Denis

Son culte et la construction de la basilique Saint-Denis
haut

Lorsque les persécutions cessent au IVe siècle, une chapelle est élevée à cet endroit.
Puis ce lieu sera l'objet de beaucoup d'évolutions :

Ve siècle : 475

Par le baptême de Clovis à Reims, on assiste à l'origine de l'alliance du Trône et de l'Autel dans le 1er état moderne d'Europe à la sortie de l'Antiquité Romaine.
C'est en raison du rayonnement, déjà très important, de Saint-Denis que Clovis choisit Paris comme capitale du royaume, sans doute sous l'influence de Sainte Geneviève, amie de son épouse Clotilde.

- Baptême de Clovis en tableaux -

Clovis Ier

Sainte-GenevièveBIOGRAPHIE (422-3 janvier 512)
-----------------------------------------------------------------------------
Contemporaine d'Attila et de Clovis, elle naît à Nanterre près de Lutèce dans une famille gauloise devenue romaine.

À 7 ans, l'évêque Germain la remarque et lui demande de consacrer sa vie à Dieu.

À 15 ans, Elle revêt la tunique des jeunes filles qui souhaitent se consacrer à Dieu et continue de vivre au milieu des siens.
Lorsque ses parents meurent, elle s'installe à Lutèce où elle rassemble toutes les femmes suivant la même règle de vie qu'elle et organise l'aide aux pauvres, le soin des malades et l'instruction des enfants de Lutèce.

En 451, les Huns menés par Attila sont aux portes de la ville, la peur s'empare des habitants, mais Geneviève dont le courage venait de son entière confiance en Dieu, encourageait les Parisiens à jeûner et à prier les rassure et les fait prier dans l'espoir que Dieu éloignerait le désastre.
Attila ne franchira pas les portes et tentera même pas de les ouvrir.
Pour la population, Geneviève est désormais la protectrice du peuple de Lutèce, administrant la ville et encourageant le développement du commerce.
Quand Saint Denis est enseveli, elle fait ériger sur sa tombe une église et organise des pélerinages.

En 486, les Francs assiègent la cité et affament la population, mais Clovis se convertit au christianisme et devient l'ami de Geneviève.
La ville devient la capitale du royaume des Francs.

Geneviève meurt à Lutèce à 90 ans.
Le peuple de la cité organise pour elle des funérailles triomphales et la choisit comme patronne.

Sainte Geneviève
y fait construire le 1er bâtiment, une petite église pour fonder un lieu de culte et institue un pélerinage.

Les Mérovingiens : 476 - 751

Dagobert (605-639) poursuit l'œuvre de Sainte-Geneviève et entreprent, avec son ministre, l'Évêque Saint Eloi, de reconstruire splendidement la catédrale basilique en l'élargissant par 2 nefs latérales.

Dagobert 1er visitant la construction de l'église Saint Denis Dagobert 1er

En 625, après rénovations et agrandissement, il l'enrichit en y fondant une abbaye.
À sa mort, Dagobert reposera pour l'éternité auprès du saint, 1er roi des Francs à y trouver sépulture.
Et, désormais, Saint Denis sera la nécropoleDÉFINITION
-----------------------------------------------------------------------------
Ensemble de tombeaux et de sépultures.

Sépultures : lieux où sont enterrés les morts, tombes.
des rois de France France.

Les Carolingiens : 751 - 987

Pépin de Bref fait reconstruire l'église abbatiale à la manière des édifices romains de type basilique et une crypte y est ajoutée abritant les reliques de Saint Denis.
Le 28 juillet 754, il y est couronné roi par le pape Étienne II.

- Sacre de Pépin le Bref en tableaux -

Le 25 septembre 768, il y est inhumé.

Sur la base de l'ancienne église mérovingienne, Charlemagne et Carloman, fils de Pépin, font reconstruisent l'église avec
les principaux traits distinctifs de l'architecture carolingienne.

Le 24 février 775, l'abbé FulradBIOGRAPHIE (vers 710-784)
-----------------------------------------------------------------------------
Prêtre d'origine aristocratique d'une famille noble de Moyenne-Alsace.
En 749, il devient abbé de Saint-Denis.
En 20 ans, il fonde 2 abbayes sur ses biens patrimoniaux, en Alsace.
En 751, il est envoyé à Rome au pape Zacharie afin de consulter le pontife touchant les rois qui alors étaient en France et qui n'en possédaient que le nom sans en avoir en aucune façon la puissance.
Le pape répond par un messager qu'il vaut mieux que celui qui possède déjà l'autorité de roi le soit en effet, et donne son plein assentiment à ce que Pépin soit fait roi.
Pour le rôle primordial qu'il joue dans son accession au trône, Pépin le gratifie de nombreuses terres dont l'Abbaye de St-Denis prend possession à sa mort.
consacre l'église reconstruite, en présence de Charlemagne.
Témoins de la remarquable prospérité de l'abbaye à cette époque, de nombreux sarcophages mérovingiens et carolingiens ont été exhumés, renfermant des bijoux d'or.

Pépin le Bref Charlemagne l'abbé Fulrad

Les Capétiens : 987 - 1328

Grâce à l'abbé Suger BIOGRAPHIE (1081 - 13 janvier 1151)
-----------------------------------------------------------------------------
portrait de l'abbé Suger par Juste d'Egmont

À la fois conseiller des rois, historien, créateur de l'art gothique, ambassadeur et homme d'État français, il est un fils de serfs qui a la chance d'être placé à l'âge de 10 ans à l'abbaye de Saint Denis par son père pour devenir oblat, c'est-à-dire un enfant offert par ses parents à un monastère pour son éducation et pour le service de Dieu.
C'est probablement là qu'il rencontre le prince Louis, futur Louis VI.

29 juillet 1108 : Louis VI le Gros succède à Philippe Ier sur le trône, ce qui propulse la carrière de Suger.

Louis VI Louis VII

12 mars 1122 : il est élu abbé de Saint Denis.

1er août 1137 : il est à l'origine du mariage Louis VII, futur roi de France, avec la fille du Duc d'Aquitaine Guillaume X, Aliénor d'Aquitaine.

1144 : reconstruction de Saint Denis : 1er monument dans un style complètement nouveau : c'est la naissance du gothique et la diffusion des vitraux.
Les travaux de Suger constituent un agrandissement de l'église carolingienne que ses architectes respectent tout en la restaurant.
Il agrandit le chœur et reconstruit le chevet.
Quand le roi Louis VII pose la 1ère pierre, le mortier est alors mélangé avec de l'eau bénite.
Dans la crypte romane, Suger déroule son déambulatoire, dont les voûtes retombent sur de grosses piles cylindriques ornées de chapiteaux à feuillages et palmettes.
Sept chapelles rayonnantes établies pour supporter l'étage supérieur s'ouvrent harmonieusement sur le déambulatoire.

déambulatoire de la crypte, Saint Denis

De 1147 à 1149, il est régent du royaume lors de la IIème croisade qui lui a été confié par le roi Louis VII ; celui-ci ayant décidé de partir au front et dont il reçoit à son retour le titre de "père de la patrie".
Il s'occupe des missions diplomatiques auprès de souverains étrangers et conseille le roi pour ses grandes décisions.

Celui qui fut surnommé le "Salomon du XIIe siècle" rédige le 1er volume des "Grandes chroniques de France", histoire officielle de la monarchie, consacré à Louis VI et Vie de Louis VI le Gros.
Comme un homme politique, il a cherché à renforcer la puissance royale, améliorer l'agriculture, le commerce et même à renforcer la justice.
proche ami du roi Louis VI le Gros (1087-1137), puis principal conseiller du roi Louis VII le Jeune ou le Pieux (1120-80), une importante rénovation architecturale est entreprise à partir de 1144.
La façade et la crypte de l'église abbatiale sont reconstruites dans le style roman de l'époque.
Suger introduit la première rosace connue sur la façade.

l'abbé Suger fait rebatir l'abbaye de Saint Denis par Juste d'Egmont - 1635-45 l'abbé Suger est fait abbé de Saint Denis par Juste d'Egmont - 1635-45

Il souhaite rénover la vieille église carolingienne afin de mettre en valeur les reliques de Saint-Denis dans un nouveau chœur : pour cela, il fait faire une élévation importante et des baies qui laissent pénétrer la lumière.
La reconstruction du chœur se fait dans un nouveau style, l'art gothiqueARCHITECTURE
-----------------------------------------------------------------------------
L'architecture gothique est un style architectural de la 2nde partie du Moyen-Âge en Europe occidentale.
Déterminé par l'idée de raison, par l'amour mystique et par l'observation de la matière, l'art gothique, jouant des effets de lumière et des éléments décoratifs, substitue les vides aux pleins de l'art roman et, miroir de l'âme et du monde, apparaît comme un éblouissant jeu de volumes.

4 phases chronologiques :

- le gothique de transition, 1130-1230
- le gothique de base, XIIIe siècle
- le gothique rayonnant, XIVe siècle
- le gothique flamboyant, XVe siècle.

Le style gothique se reconnaît par :

- la forme des ouvertures (partie supérieure en ogive)
- des édifices à la fois hauts et fins
- des flèches souvent pointues et ciselées
- un transept nettement développé
- des vitraux nombreux et colorés représentant des scènes très
  complètes des évangiles
- la présence de rosaces dans les cathédrales
- des statues colonnes contre les murs à l'extérieur.

- Caractéristiques de l'art gothique -

shéma de l'art gothique
.

Trois mois à peine après son couronnement, Napoléon 1er comprenant l'importance de Saint-Denis et voulant assurer une légitimité à sa dynastie, avec l'intention de s'y faire ensevelir, décide une restauration qu'il voulait rapide, mais elle fut conduite de façon très médiocre et occasionne de grands désordres dans les cryptes où l'empereur voulait faire construire son tombeau.

sacre de Napoléon Ier par Jacques-Louis David
- Sacre de Napoléon Ier, 2 décembre 1804 -

À la Restauration, Louis XVIII fait transférer à Saint-Denis, en grande pompe, les corps de son frère Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette qui, après avoir été guillotinés place de la Révolution, actuelle Concorde, avaient été inhumés au cimetière de la Madeleine.

Louis XVIII  Louis XVI  Marie-Antoinette

Ils furent installés dans le "Caveau Royal", rétabli dans la crypte d'Hilduin.
Des restaurations fâcheuses sont pratiquées pendant la plus grande partie de XIXe siècle.
Depuis la dernière guerre, de très importantes restaurations ont été effectuées.

basilique Saint-Denis
Lien sur la basilique Saint Denis basilique Saint Denis

Sa tombe
haut

Eugène Violet-le-Duc  Michel Fleury

L'architecte Eugène Viollet-le-DucBIOGRAPHIE (1814-89)
-----------------------------------------------------------------------------
Architecte français, connu surtout pour ses restaurations de constructions médiévales.
Il naît à Paris un 27 janvier, au sein d'une famille de la bourgeoisie aisée et cultivée.
Son père est un haut fonctionnaire de la Restauration, puis de la Monarchie de Juillet et son oncle est le peintre Delescluze.
Sa jeunesse se passe au sein des milieux romantiques parisiens où ses amis d'adolescence sont l'écrivain Charles Augustin Sainte-Beuve (1804-69) et Prosper Mérimée (1803-70).
Le "Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle" (10 volumes 1854-68) et le "Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carolingienne à la Renaissance (1858-70) deviennent des références incontournables.
Il démontre que l'architecture gothique est la manière la plus efficace de bâtir des églises en pierre en maximisant la hauteur et la luminosité.
Durant le siège de Paris (1870-71), nommé lieutenant-colonel de la légion auxiliaire du génie, il apporte une aide à la défense de la ville.
En 1874, il démissionne de ses charges officielles et est élu conseiller municipal du IXe arrondissement de Paris, s'attachant pendant son mandat au problème de l'enseignement des disciplines artistiques.
Il meurt le 17 septembre 1879 dans sa villa de Lausanne.
entreprend les 1ères fouilles à partir du milieu du XIXe siècle et trouve la tombe de Saint-Denis.
Elles sont reprises un siècle plus tard, de 1953 et 1973, par les archéologues Édouard SalinBIOGRAPHIE (1889-1970)
-----------------------------------------------------------------------------
Vrai nom : Marie Pierre Marcel Édouard Salin

Ingénieur métallurgiste, archéologue, scientifique, collectionneur, homme de Lettres et diplômé de l'École des mines de Paris, il fait parti d'une famille de maîtres de forge.

En 1921, il achète le château de Montaigu, près de Nancy (54, Lorraine), qui devient sa demeure.
À l'origine, le bâtiment du musée construit en 1757 est une élégante maison de campagne, transformée en château vers 1865 par le marquis Maxime de Vaugirard.
Salin y redéfinit l'espace du bâtiment après les dommages d'un incendie et y rassemble des collections éclectiques restées intactes depuis sa mort.

château de Montaigu

En 1943, il découvre un cimetière de l'époque mérovingienne du VIIIe siècle.
34 tombes d'influence gallo romaine, riches en mobilier, sont mises à jour.

En 1945, il est président de la Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain jusqu'en 1969.

En 1952, il est élu membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles lettres.

Il publie de nombreux livres archéologiques et sur la civilisation mérovingienne entre autre.
et Michel FleuryBIOGRAPHIE (1923-2002)
-----------------------------------------------------------------------------
Historien et archiviste paléographe, il est vice-président de la commission du Vieux-Paris.
De 1965 à 1982, il est directeur des Antiquités historiques de l'Île-de-France.
Il a dirigé les fouilles du parvis de Notre-Dame, de la Basilique Saint-Denis et de la Cour carrée du Louvre.
.

En 1959, ce dernier retrouve la sépulture d'ArnegondeBIOGRAPHIE (˜505-˜575)
-----------------------------------------------------------------------------
Fille de Balderic de Thuringe (480-?), elle est la sœur aînée de la 1ère femme de Clotaire Ier (vers 497-561), Ingonde qu'il épouse en 517.
Ingonde lui ayant demandé de trouver un mari à Arnegonde de Thuringe, digne de sa haute lignée, le roi ne trouve finalement pas meilleur prétendant que lui-même, et décide aussi d'épouser la 2nde des sours, en 4ème noce.
Il les force à vivre ensemble jusqu'au décès d'Ingonde vers 546.

En 539, Arnegonde lui donne un fils : Chilpéric (539-584), futur roi de Soissons et de Neustrie.

Elle a une 2ème sœur, Arégonde, née en 510.
.

bague d'Argenonde

Elle contenait des vêtements préservés et des bijoux, dont son anneau nominatif, aujourd'hui conservés au musée du Louvre musée du Louvre.
tombe de Saint Denis et ses compagnons

musée du Louvre et pyramide

Voir le musée du Louvre musée du Louvre
Suivre dimeliandco sur Twitter
Diméli and Co. sur Facebook
Biographies

Comtesse de Ségur Sophie Rostopchine Comtesse de Ségur
F. Chopin Frédéric Chopin
G.E. Haussmann Georges Eugène Haussmann
G. Eiffel Gustave Eiffel
Louis XV Louis XV
Louis VI Louis VI le Gros
P. Cézanne Paul Cézanne
Saint Denis Saint Denis

Curd Jürgens Curd Jürgens
Heinrich Heine Heinrich Heine
Clara Zetkin Clara Zetkin
Maria Schell Maria Schell
W. von Gœthe Wolfgang von Goethe
Loisirs

Voyages voyages
France France
Jeux vidéo jeux video
Saint Denis, une ville au Moyen-Âge
paroisse Notre Dame des Champs
mémorial de France à Saint Denys
 
 
 
Mise à jour : 04-Sep-2010 - Site optimisé pour Internet explorer - 1024x768 pixels - © Lidicel 2001-2010